Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/03/2009

Arrestations à Dublin

Deux hommes et une femme auraient été arrêtés ce dimanche 29 mars à Dublin par la police qui enquêtait sur des dissidents républicains, rapportent la BBC et The Independent. Ils sont suspectés d'activités terroristes. Des bombes artisanales - de type "pipe bomb" - ont été trouvées sur place.

On l'oublie souvent, mais la République d'Irlande a toujours servi - et sert encore - de base arrière aux dissidents républicains. Des camps d'entraînement clandestins y sont organisés. La police irlandaise traque ces activistes et a, depuis les années 70, procédé à de nombreuses arrestations et au démantèlement de ces camps d'entraînement.

10:10 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : républicains, terrorisme

18/03/2009

Une police pour tous, un changement majeur

Si la police nord-irlandaise reste une cible de choix pour les dissidents, les rapports avec la population s'améliorent.

 

En septembre 2008, l'Institute for Conflict Research avait édité une étude concernant les rapports entre la police et les communautés catholiques et protestants : Policing Loyalist and Republican Communities:  Understanding key issues for local communities and the PSNI. En ces temps "troublés", il est utile de s'y référer pour mieux comprendre les avancées dans le domaine et les enjeux à venir.

Dans les quartiers catholiques (républicains), le rapport avec la police a longtemps été conflictuel. Ces lieux étaient le plus souvent des zones non-droit contrôlées par l'IRA. Le fait que le Sinn Fein soutienne la police (PSNI) permet de changer l'approche. Aujourd'hui, les Catholiques attendent des résultats de la police et qu'elle soit visible.

Côté protestant (loyaliste), pendant longtemps il y a eu une identification avec la police (à 92 % protestante durant le conflit). Actuellement, elle n'est plus perçue comme le défenseur des intérêts protestants, d'où une certaine désaffiliation. Certains sont persuadés qu'ils sont délaissés au profit des intérêts catholiques.

L'enjeu majeur pour la police est donc d'établir de nouvelles formes de collaboration, tant avec les communautés catholiques qu'avec les communautés protestantes. Pour ce faire, il faut trouver des relais locaux. La police doit aussi apprendre à connaître les initiatives et programmes des communautés avec lesquelles des partenariats sont possibles. Quoi qu'il en soit, si certaines sensibilités restent à fleur de peau, tous s'accordent pour reconnaître l'importance d'avoir - y compris sur le plan symbolique - une police reconnue et soutenue par tous les partis politiques et la majorité des communautés locales.