Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/03/2009

L'adieu aux larmes

Comme annoncé précédemment, je publie un article sur les derniers événements en Irlande du Nord dans le "Libertés" n°453 (avril) - la revue d'Amnesty International Belgique.

J'y explique pourquoi le processus de paix est sur la bonne voie, et ce malgré les attentats des dissidents républicains. J'aborde aussi la question de la reconversion professionnelle - combien difficile - des paramilitaires aujourd'hui.

NB : Actuellement, l'Ulster est secoué par une série d'émeutes, d'incendies de voitures et de fausses alertes à la bombe (voir : Belfast TelegraphYahoo Actualités). Il s'agit fort vraisemblement de répliques aux récentes arrestations de dissidents républicains. Rien de bien inquiétant en soi (voir ma note : Du bon usage des émeutes). Se sentant acculés, les irréductibles semblent avoir décidé de pratiquer la tactique de la terre brûlée.

10:08 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ira, cira, rira, amnesty, paramilitaires

18/03/2009

Une police pour tous, un changement majeur

Si la police nord-irlandaise reste une cible de choix pour les dissidents, les rapports avec la population s'améliorent.

 

En septembre 2008, l'Institute for Conflict Research avait édité une étude concernant les rapports entre la police et les communautés catholiques et protestants : Policing Loyalist and Republican Communities:  Understanding key issues for local communities and the PSNI. En ces temps "troublés", il est utile de s'y référer pour mieux comprendre les avancées dans le domaine et les enjeux à venir.

Dans les quartiers catholiques (républicains), le rapport avec la police a longtemps été conflictuel. Ces lieux étaient le plus souvent des zones non-droit contrôlées par l'IRA. Le fait que le Sinn Fein soutienne la police (PSNI) permet de changer l'approche. Aujourd'hui, les Catholiques attendent des résultats de la police et qu'elle soit visible.

Côté protestant (loyaliste), pendant longtemps il y a eu une identification avec la police (à 92 % protestante durant le conflit). Actuellement, elle n'est plus perçue comme le défenseur des intérêts protestants, d'où une certaine désaffiliation. Certains sont persuadés qu'ils sont délaissés au profit des intérêts catholiques.

L'enjeu majeur pour la police est donc d'établir de nouvelles formes de collaboration, tant avec les communautés catholiques qu'avec les communautés protestantes. Pour ce faire, il faut trouver des relais locaux. La police doit aussi apprendre à connaître les initiatives et programmes des communautés avec lesquelles des partenariats sont possibles. Quoi qu'il en soit, si certaines sensibilités restent à fleur de peau, tous s'accordent pour reconnaître l'importance d'avoir - y compris sur le plan symbolique - une police reconnue et soutenue par tous les partis politiques et la majorité des communautés locales.

 

 

15/03/2009

Retour au calme

Et voilà.

Comme je le supposais il y a quelques jours, l'Irlande du Nord a disparu des pages des médias internationaux.

Le processus de paix, lui, vit toujours, plus fort que jamais.

Les dissidents sont encore plus isolés et la police a déjà procédé à quelques arrestations.

Quant à moi, Amnesty m'a commandé un papier pour faire le point sur la situation politico-sociale en Irlande du Nord, ainsi que sur la réinsertion des anciens paramilitaires. J'ai réactivé quelques contacts, rassemblé de l'information et déjà entamé la rédaction du dit papier.

21:47 Publié dans Actu | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paramilitaires

07/08/2007

La fin des "murals"?

fbd76558072d5432603b65bd6cb020a8.jpgAlors que les "murals" paramilitaires d'Irlande du Nord sont considérées comme la principale attraction touristique du Royaume-Uni, un vaste programme vise à les faire remplacer par des fresques plus neutres, rapporte la BBC, ce lundi 6 août. En 2006, l'Irlande du Nord a lancé le "Re-Imaging7a4119d4532593e402577b9e928b98ce.jpg Communities Programme" (lire ou relire : Retour à Belfast 6). Il vise à aider les communautés à se réapproprier leurs espaces publics. Le budget prévu s'élève à 3,3 millions de livres sterling.

Précisons, par ailleurs, que Belfast a été classée dans le "top 10" des destinations à la mode en 2007 par le Guide de voyage Lonely Planet, précisait la BBC le 1er août. Elle attire 6 millions de visiteurs par an (alors qu'elle compte 276 459 habitants [2001] et que la zone métropolitaine du grand Belfast compte 579 554 habitants), qui rapportent 285 millions de livres sterling à l'économie et assurent 16 000 emplois équivalents temps plein.

 

 

7143cac5fa2bde5c6fa25f2c83ed89f7.jpg